Bourse "Ordre de Malte-Oeuvre du Calvaire"

Les soins continus sont méconnus et trop souvent associés à l’échec thérapeutique, voire comparés à l’antichambre de la mort.

Depuis de nombreuses années, l’Ordre de Malte-Oeuvre du Calvaire octroie une bourse à un membre de l’équipe de l’Unité des soins continus de Saint-Luc pour l’aider à mener à bien un projet au profit de l’Unité.

L’Organisation mondiale de la Santé définit les soins palliatifs comme des « soins qui cherchent à améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille face aux conséquences d’une maladie potentiellement mortelle. Bien qu’ils influencent parfois positivement le décours de l’affection, ces soins ne visent ni à guérir, ni à retarder l’évolution de l’affection. Ils se concentrent sur le soulagement des symptômes, le soutien psychosocial et l’accompagnement spirituel, avec un enjeu central : continuer à vivre le mieux possible jusqu’à l’échéance fatale. »

Selon une étude du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), 10 à 20 000 malades sont chaque année concernés par ce type de soins. La moitié d’entre eux séjournent à domicile, un tiers en maison de repos et un cinquième dans les services hospitaliers. Les premiers services belges de soins palliatifs ont été créés il y a plus de vingt ans. Depuis, de nombreux centres spécialisés se sont développés et une série de dispositions sociales (remboursement des prestations de soins, octroi de congé pour les proches) ont été prises pour accompagner les malades en fin de vie dans les meilleures conditions possibles. Malgré tout cela, les soins palliatifs restent, pour certaines personnes, un synonyme de l’échec thérapeutique et représentent essentiellement l’antichambre de la mort. D’autres n’en ont jamais entendu parler et ignorent qu’ils peuvent être dispensés à domicile, ou les associent uniquement au grand âge et au cancer.

Soucieux de mieux faire connaître les soins continus et palliatifs, de les développer de façon scientifique et de garantir des formations adéquates aux membres du personnel soignant, le Conseil d’administration de l’Ordre de Malte-OEuvre du Calvaire attribue une bourse annuelle à un candidat dont le projet a été couronné par le comité scientifique de la Fondation Saint-Luc.