Nos boursiers 2018

Dr Alexis Lheureux

Service de médecine physique et réadaptation

« Réalité virtuelle et maladie de Parkinson : vers de nouvelles méthodes de rééducation à la marche »

La maladie de Parkinson est la seconde maladie neurologique dégénérative la plus fréquente. 

La dégénérescence des neurones dopaminergiques induit des troubles moteurs et non moteurs importants. Parmi ces troubles moteurs, nous retrouvons des troubles de la marche à l’origine de chutes. Ces chutes sont un facteur important dans la baisse de qualité de vie des patients atteints de Parkinson. 

La marche s’apprécie de différentes manières mais une mesure en particulier retient notre attention : la mesure de la variabilité du rythme de marche. Notre rythme de marche ne varie pas dans le temps de manière aléatoire mais de manière structurée. Cette variabilité est essentielle pour garder une marche stable : elle ne doit être ni trop aléatoire, ni trop structurée pour pouvoir s’adapter aux imprévus. Pour le patient atteint de Parkinson, le rythme de marche est trop aléatoire, ce qui diminue la stabilité de la marche et favorise les chutes. La mesure de cette variabilité et la création de traitements visant à améliorer la variabilité du rythme de marche des patients atteints de Parkinson sont au centre de mon projet.

J’ai récemment mis au point une méthode de rééducation à la marche combinant l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle avec d’autres moyens de rééducation, comme la marche sur tapis roulant. La réalité virtuelle est une nouvelle technologie permettant, via un casque particulier placé devant les yeux d’un patient, de manipuler ce que celui-ci voit, entend et ressent au niveau de ses mains, au moyen d’un monde artificiel et immersif créé numériquement. La réalité virtuelle me servira à mieux comprendre la variabilité du rythme de marche des patients atteints de Parkinson ainsi qu’à leur proposer des traitements ludiques proposant des activités se rapprochant de leur quotidien.

Avec l’aide de la Fondation Saint-Luc, j’espère comprendre et réduire la variabilité de la marche des patients atteints de Parkinson, diminuer leur risque de chute et améliorer leur qualité de vie.

Le projet du Dr Alexis Lheureux :

Réalité virtuelle et maladie de Parkinson : vers de nouvelles méthodes de rééducation à la marche