Bourse Jacques de Diesbach

En mémoire de leur petit-fils, le Comte et la Comtesse Charles-Albert de Diesbach de Belleroche participent au financement d’un poste de psychologue pour l’Unité de soins intensifs pédiatriques.

Jacques est né le 6 janvier 2008 avec un petit coeur défaillant. Très vite, le petit garçon est tombé dans le coma et est décédé fin janvier 2008 aux Soins intensifs pédiatriques des Cliniques universitaires Saint-Luc. En mémoire de leur petit-fils, le Comte et la Comtesse Charles-Albert de Diesbach de Belleroche ont créé la « Bourse Jacques de Diesbach » en soutien à l’Unité de soins intensifs pédiatriques.

Lors de la création de ce fonds, en 2009, M. et Mme de Diesbach expliquaient dans Les Echos de la Fondation Saint-Luc que, depuis longtemps déjà, ils souhaitaient renforcer leur aide auprès des autres. Ils se sont alors tournés vers le Pr Clément de Cléty, responsable de l’Unité de soins intensifs pédiatriques, qui a évoqué le désarroi dans lequel se trouvent les familles lors d’événements dramatiques. Le Pr Clément de Cléty leur a suggéré de soutenir le financement d’un poste de psychologue pour l’Unité.

La « Bourse Jacques de Diesbach » participe depuis au financement de ce poste (à concurrence de 500 euros par mois). Concrètement, une psychologue passe chaque semaine dans l’Unité pour écouter les familles et le personnel qui en font la demande.