Cancer

La Fondation Saint-Luc soutient de nombreux projets dans le domaine du cancer, et plus particulièrement du cancer du sein. En voici un bref aperçu.

Berlière Martine, Duhoux François, Caroline Dumont, David Ogez, Ingrid de Biourges

Si vous souhaitez soutenir la lutte contre le cancer du sein aux Cliniques universitaires Saint-Luc, faites un don à la Fondation Saint-Luc : 

CBC: 191-0367771-10
IBAN: BE41 1910 3677 7110
BIC: CREGBEBB 
avec la mention « Cancer du sein ».

Une consultation pour les femmes à risque

Les facteurs génétiques prédisposent certaines femmes à souffrir d’un cancer du sein. Grâce à une bourse de la Fondation Saint-Luc, le Dr François Duhoux, oncologue médical, a lancé une nouvelle consultation spécialisée pour ces femmes à risque. (Lire Les Echos n°21
Le suivi de ces patientes y est très spécifique. Selon leur degré de risque (déterminé au préalable par un test génétique), la consultation pour femmes à haut risque (FAR) établit un plan de suivi pour chaque patiente, selon son âge et le type de mutation génétique dont elle est porteuse. L’observation scrupuleuse de ce programme est essentielle car elle permet de détecter un cancer du sein dès son apparition et de mettre immédiatement en route un traitement qui aura de fortes chances de conduire à la guérison totale. 
La FAR s’articule autour d’une équipe composée d’un gynécologue, un oncologue, un généticien, un chirurgien plasticien (le Dr Aurore Lafosse, également boursière de la Fondation) et un coordinateur chargé du suivi des patientes.

Quelques mois après le lancement de la FAR, le premier bilan est positif. Septante patientes « FAR » ont été suivies aux Cliniques Saint-Luc. 
Sur les six premiers mois de 2014, le laboratoire de génétique a réalisé de nombreux tests : 

  • 60 screenings des gènes BRCA 1, BRCA 2, et PTEN ;
  • 67 tests ciblés (mutation connue dans une famille et recherchée chez les apparentés) ;
  • 86 familles ont été testées.

Martine Berlière et Francois Duhoux

Le Pr Martine Berlière, responsable de la Clinique du sein, et le Dr François Duhoux, en charge de la consultation FAR, examinent les antécédents génétiques d’une patiente.

Un suivi personnalisé

Caroline Dumont, infirmière spécialisée en oncologie, remplit le rôle de coordinatrice à la FAR, à l'instar des coordinateurs de soin en oncologie (CSO) du Centre du Cancer et d’Hématologie. Caroline Dumont assure le suivi des patientes, elle leur indique les examens à effectuer, prend les rendez-vous nécessaires et se tient disponible pour répondre à toutes leurs questions.  

« J’essaye, dans la mesure du possible, d’être présente à la consultation en génétique avec le Dr Nicolas Janin, lorsque l’on annonce à la patiente qu’elle est porteuse d’une mutation génétique la prédisposant au cancer du sein et de l’ovaire, indique Caroline Dumont. Cela me permet de rencontrer la patiente, de mettre en place le suivi nécessaire, de fixer les prochains rendez-vous avec elle si elle le souhaite, mais aussi et surtout d’établir un premier contact et de faire connaissance avec elle.
Je suis également présente lors de la première consultation « FAR », avec le Dr Laurence Delle Vigne, afin de lui résumer la situation de la patiente et de faire le lien entre la génétique et la FAR. 
Par ailleurs, je tiens à jour le fichier des patientes et m’assure qu’elles  honorent bien leurs rendez-vous ; en cas de manquement, je les contacte pour voir s’il s’agit d’un simple oubli, ou s’il y a un problème que je tente alors de solutionner. 
Enfin, j’organise également nos staffs mensuels, j’effectue des calculs de risque avec l’aide d’un logiciel, je tiens à jour des statistiques… » 

Caroline Dumont est actuellement rémunérée sur fonds propres « car aucun financement n'est malheureusement prévu pour le suivi des patient(e)s qui qui ne souffrent pas de cancer, indique le Dr François Duhoux. Nous espérons obtenir un financement de la Fondation Saint-Luc afin de pérenniser son poste ».

Caroline Dumont

Si vous souhaitez soutenir ce projet d’humanisation des soins aux Cliniques universitaires Saint-Luc, faites un don à la Fondation Saint-Luc : 
CBC 191-0367771-10
IBAN: BE41 1910 3677 7110
BIC: CREGBEBB 
avec la mention « FAR ».

Ne pas se focaliser sur le cancer

David Ogez, coordinateur des psycho-oncologues du Centre du Cancer et d’Hématologie, a été soutenu par la Fondation Saint-Luc pour développer l’hypnose en cancérologie. (Lire Les Echos n°21

Ces fonds lui ont permis de former trois psychologues de son équipe à l’hypnose de groupe et à l’auto-hypnose. Ces techniques sont proposées aux patientes souffrant d’un cancer du sein en complément de leur traitement médicamenteux pour les aider à gérer leur anxiété (face à la récidive par exemple), mais aussi les douleurs liées aux traitements. 

A terme, les patients d’urologie et d’hématologie pourront également en bénéficier de cette prise en charge.

David Ogez - Fondation Saint-Luc

David Ogez préconise l’hypnose aux patientes souffrant d’un cancer du sein en complément de leur traitement médicamenteux.

Sport et cancer : le duo gagnant

En 2013, Ingrid de Biourge et Anne-Claire Latiers, kinésithérapeutes, ont obtenu une bourse de la Fondation Saint-Luc pour développer des séances de sport durant le traitement des patientes à la Clinique du sein, et ce, dès l’annonce du diagnostic. (Lire Les Echos n°21
Outre les effets bénéfiques sur le traitement, l’activité physique offre aux patientes l’opportunité de se prendre en main et de ne plus (ou moins) subir la maladie. 

« Ce programme d’activité physique a démarré sur les chapeaux de roues, se réjouit Ingrid de Biourge. Pour pouvoir répondre aux nombreuses demandes des patientes, je vais augmenter les plages horaires et nous envisageons également d’engager une personne supplémentaire à temps partiel. 
Une dynamique très positive s’est créée au fil des séances même si, au départ, certaines patientes n’étaient pas très motivées. A un point tel que certaines d’entre elles sont aujourd’hui des sportives accomplies ; d’autres ont créé des groupes de jogging et se retrouvent régulièrement pour courir. Des amitiés se sont également nouées et les patientes se retrouvent en dehors du cadre de l’hôpital. 
Ce bel enthousiasme confirme la nécessité d’associer le sport au traitement médical. Je ne peux répondre à toutes les demandes, mais je conseille à tous les patients de pratiquer une activité physique dès l’annonce de la maladie »
, conclut la jeune femme.

Septante à quatre-vingts femmes sont aujourd’hui prises en charge par Ingrid de Biourge.

Un programme similaire (Feel+) est proposé aux patients souffrant d’un cancer de la prostate et soignés par hormonothérapie. 

Ingrid Biourges

Ingrid de Biourges supervise le programme d’exercise medicine pour les patientes de la Clinique du sein de Saint-Luc.

La Clinique du sein organise un cycle de conférences. Découvrez le programme sur www.saintluc.be, rubrique « Activités à venir ».

Soutenez l’immunothérapie pour lutter contre le cancer du sein

En cancérologie, l’immunothérapie vise à stimuler le système immunitaire du patient pour qu’il rejette sa tumeur. Un tel rejet est possible grâce aux lymphocytes, une population de globules blancs. Le laboratoire du Pr Pierre Coulie (UCL) a acquis une grande expérience de cette nouvelle approche thérapeutique, surtout dans le domaine des mélanomes, ces tumeurs cutanées causées le plus souvent par les rayons ultraviolets du soleil.
Pour ce projet centré sur le cancer du sein, Pierre Coulie collabore avec les Prs Jean-Pascal Machiels, Jean-François Baurain, Martine Berlière et Christine Galant des Cliniques Saint-Luc, et avec le Pr Canon et le Dr Carrasco à Charleroi. 

Cette étude prometteuse nécessite d’effectuer chez douze patientes des tests génétiques sur du matériel tumoral pour y rechercher les anomalies que des lymphocytes seraient susceptibles de reconnaître. Malheureusement ces tests coûtent très cher (environ 3000€ par tumeur analysée)… Pour permettre aux équipes de poursuivre leurs travaux, la Fondation Saint-Luc doit récolter 36.000 euros.

Si vous souhaitez soutenir ce projet, faites un don à la Fondation Saint-Luc : 
CBC 191-0367771-10
IBAN: BE41 1910 3677 7110
BIC: CREGBEBB 
avec la mention « Immunothérapie-Cancer du sein ».