Nos boursiers 2021

Dr Antoine Buemi

Service de chirurgie et transplantation abdominale

« La transplantation d’îlots : "un avenir proche" aux Cliniques universitaires Saint Luc »

À la suite de la découverte de l'insuline, le diabète a cessé d'être une maladie rapidement fatale. Des complications chroniques sont apparues, essentiellement en raison de l'inaptitude du traitement insulinique à régler finement les glycémies. Seule une insulinothérapie intensive peut réduire ces atteintes ; mais ce type de traitement est associé à une nette augmentation du nombre d'épisodes hypoglycémiques.

La transplantation d'îlots (cellules produisant l’insuline) est une alternative très attractive en raison de sa simplicité, de sa faible morbidité et de résultats en amélioration. Elle permet :

- d’améliorer la qualité de vie, que le patient soit ou non sevré d’insulinothérapie exogène ;

- de stabiliser le diabète ;

- de réduire à moyen terme le risque de progression des complications vasculaires du diabète, via l’obtention d’un meilleur contrôle métabolique du diabète ;

- pour les patients greffés d’un rein, d’obtenir une meilleure survie du greffon rénal en évitant la récidive de la néphropathie diabétique sur l’organe greffé ;

- pour le patient atteint d’un « diabète chirurgical », provoqué par une résection pancréatique extensive, de garder une réserve fonctionnelle endocrine par la production d’insuline autologue.

Grâce au soutien de la Fondation Saint-Luc, j’ai l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences cliniques et scientifiques dans ce domaine en intégrant différents Services de transplantation européens. Fort de cette expérience, je pourrai développer ce traitement  aux Cliniques universitaires Saint-Luc.