Nos boursiers 2021

Dr Marie D’Argent

Service de gynécologie

« Comprendre l’adénomyose pour mieux la soigner »

L’adénomyose est une maladie chronique hormono-dépendante affectant jusqu’à 20% des femmes avant la ménopause. Cette pathologie se caractérise par une invasion des glandes de l’endomètre dans le muscle de l’utérus, rendant celui-ci prolifératif et hypertrophié.

Bien que bénigne, cette affection impacte lourdement la vie quotidienne des patientes, avec des symptômes tels que des douleurs pelviennes, des règles abondantes et des troubles de la fertilité. Si une grossesse survient, l’adénomyose est associée à un risque plus élevé de complications obstétricales (hémorragies, placenta prævia) et de naissance prématurée.

Avec les fibromes, l’adénomyose reste l’indication la plus fréquente d’hystérectomie (intervention chirurgicale pour enlever l’utérus), en raison des douleurs et des saignements qui, souvent, ne répondent pas au traitement médical.

Malgré sa prévalence importante et la gravité des symptômes, la pathogenèse et l'étiologie de la maladie n'ont pas encore été élucidées. L’objectif de ma recherche, menée avec l’aide de la Fondation Saint-Luc, sera de comprendre ses mécanismes physiopathologiques. Nous explorerons d’abord le processus d’invasion dans l’adénomyose, en analysant le rôle des cellules stromales et de l'autophagie dans le développement de la maladie. Ensuite, nous voulons utiliser les microARN comme biomarqueurs pour identifier une signature caractéristique de l'adénomyose, et permettre de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques.