Nos boursiers 2021

Dr Marin Boute

Service de cardiologie

« Etude de la progression de la sténose valvulaire aortique à l’aide de l’imagerie: mieux comprendre et mieux prédire pour mieux prévenir »

La sténose de la valve aortique (SVA) constitue la maladie des valves cardiaques la plus courante. Son incidence augmente avec l’âge, pour atteindre 5% des personnes de plus de 65 ans.

On peut se représenter la SVA comme le rétrécissement de la « porte de sortie » de la pompe cardiaque. Au cours du temps, certaines de ces sténoses deviennent de plus en plus sévères jusqu’à compromettre la fonction cardiaque et la survie des patients.

Aujourd’hui, il n’existe pas d’outil diagnostique nous permettant de prédire l’évolution des patients. Certains n’évoluent pas, certains évoluent peu et d’autres plus vite. Dans la pratique médicale, nous ne faisons que « constater l’évolution » de la maladie et nous proposons une prise en charge chirurgicale ou endovasculaire lorsque le rétrécissement valvulaire devient critique.

Si nous pouvions identifier des marqueurs (imagerie multi-modalité, analyses sanguines) capables de prédire l’évolution des SVA, nous pourrions également, à terme, trouver et développer des traitements préventifs (par exemple médicamenteux) qui ralentiraient l’évolution de la maladie. Cela permettrait de diminuer le recours à des traitements chirurgicaux ou endovasculaires qui ne sont pas anodins pour une population de plus en plus âgée. 

Ce sont ces espoirs qui portent ce projet et ma motivation à entreprendre des recherches sur la sténose valvulaire aortique. Tout cela m’est rendu possible grâce à la Fondation Saint-Luc.