Nos boursiers 2021

Dr Nour Rahnama

Service de cardiologie

« Comprendre les causes des complications durant la grossesse chez les patientes porteuses d’une malformation cardiaque »

Environ 1% des bébés dans le monde naissent avec une malformation cardiaque, qu’on appelle cardiopathie congénitale. De nos jours, grâce aux progrès de la chirurgie cardiaque, 90% de ces enfants atteignent l’âge adulte. Un des nouveaux défis pour les cardiologues constitue donc la prise en charge de ces patients adultes porteurs d’une malformation cardiaque, et notamment la prise en charge de la grossesse chez les patientes adultes. En effet, la grossesse constitue un véritable challenge pour ces patientes, puisqu’elle les expose à un plus grand nombre de complications, qui peuvent être d’ordre cardiaques (comme l’insuffisance cardiaque, les problèmes de rythme cardiaque, etc.) mais aussi obstétricales et fœtales (telles que la prématurité, le retard de croissance intra-utérin, les fausses couches, etc.). Ainsi, ces patientes présentent des grossesses à haut risque en comparaison à la population générale.

Le but de ma recherche est donc de comprendre le lien entre la malformation cardiaque de la mère et les complications obstétricales et fœtales qu’on observe. Certaines études ont suggéré l’hypothèse suivante : la malformation cardiaque entraînerait un mauvais développement du placenta qui, à son tour, serait directement responsable des complications obstétricales et fœtales observées. Nous pensons en effet que la maladie cardiaque entraînerait un manque d’apport sanguin et donc un manque d’oxygène au niveau du placenta, ce qui compromettrait son bon développement.

Grâce à la Fondation Saint-Luc, j’espère démontrer cette hypothèse en analysant au microscope les placentas de patientes enceintes porteuses de malformations cardiaques et en les comparant aux placentas de patientes en bonne santé. Je ferai également d’autres analyses pour évaluer le degré d’oxygène au niveau des placentas afin de vérifier cette hypothèse.