Icon arrow back Tous les projets

Comprendre les mécanismes inflammatoires des rhumatismes juvéniles

Certains types d'arthrites juvéniles se traitent bien, mais d’autres sont réfractaires aux traitements. Ce projet a pour but d’étudier ces formes réfractaires afin de comprendre les mécanismes responsables de leur persistance.

Information sur le projet

  • Statut

    En cours

  • Axe d'intervention

    Recherche médicale

  • Thématique

    Rhumatologie

  • Budget

    60 000,00 €

Les arthrites juvéniles peuvent mener à un handicap

Les arthrites juvéniles sont rares, mais elles peuvent mener à un handicap. En effet, insuffisamment traitées, les articulations enflammées se déforment et arrêtent de grandir. L’impact potentiel de ces maladies sur le développement articulaire et général de l’enfant est donc important. C’est pour en assurer un diagnostic précoce et un traitement optimal que nous avons mis sur pied, aux Cliniques universitaires Saint-Luc, une consultation multidisciplinaire de prise en charge de ces patients.
Au sein du service de rhumatologie des Cliniques, nous avons développé une technique minimalement invasive de biopsie articulaire pour explorer les pathologies rhumatismales de l’adulte. Nous souhaitons maintenant prélever des biopsies articulaires chez l’enfant.
La cause des arthrites juvéniles est mal maîtrisée. Certaines formes se traitent bien par méthotrexate et, éventuellement, par des agents biologiques (traitements classiques des arthrites de l’adulte). Mais d’autres formes sont particulièrement réfractaires aux traitements, locaux ou systémiques, et ce sont ces arthrites que nous voulons étudier, afin de comprendre les mécanismes responsables de leur persistance.  


Prédire l’évolution de la maladie

Dans ce projet, les professionnels des Cliniques universitaires Saint-Luc réaliseront des études globales d’expression génique sur des biopsies articulaires de 30 patients souffrant d’arthrite juvénile persistante, comparées à 5 contrôles sains et à 5 à 10 polyarthrites rhumatoïdes. Ces biopsies échoguidées seront prélevées chez les jeunes patients, lors d’une brève sédation, et permettront différentes analyses. 

Nous réaliserons d’abord des évaluations des paramètres histologiques classiques caractérisant l’inflammation synoviale, puis des marquages immunohistochimiques de lymphocytes et de cellules épithéliales. Les lames marquées seront digitalisées, afin de réaliser une quantification de l’étendue du marquage. La majeure partie du travail consistera à étudier les profils moléculaires de ces biopsies synoviales, grâce à des techniques de pointe de séquençage de l’ARN. Nous identifierons les ARN différentiellement exprimés entre patients avec une arthrite juvénile persistante versus contrôles, ainsi que les ARN différentiellement exprimés entre patients entrant en guérison versus les patients en rechute. En outre, nous réaliserons un séquençage massif des récepteurs des lymphocytes T dans les biopsies synoviales de nos patients, à l’aide de nouvelles techniques développées à cet effet. Ceci nous permettra d’explorer la possibilité que les arthrites juvéniles persistantes soient associées à une expansion clonale de lymphocytes T pathogéniques dans le tissu articulaire. Mis ensemble, ces résultats permettront de dresser une cartographie moléculaire de l’arthrite juvénile réfractaire, dans le but d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

 

Soutenez-nous

Je veux soutenir ce projet

Faire un don
Partager

Découvrez nos autres projets

Les mécanismes moléculaires du cancer bronchique à petites cellules En cours
  • 2022
  • Recherche médicale

Les mécanismes moléculaires du cancer bronchique à petites cellules

Ce projet vise à améliorer le pronostic des patients atteints de cancer bronchique à petites cellules en tentant de limiter la dissémination rapide de la maladie dans l'organisme.

Préserver la fertilité des garçons prépubères avant une chimiothérapie ou une radiothérapie En cours
  • 2022
  • Recherche médicale

Préserver la fertilité des garçons prépubères avant une chimiothérapie ou une radiothérapie

Ce projet fait partie d’un programme de recherche visant à préserver la fertilité de jeunes patients devant subir des traitements chimio-radiothérapeutiques potentiellement stérili...

Traiter l’épilepsie réfractaire par la stimulation du nerf vague Financé
  • 2020
  • Recherche médicale

Traiter l’épilepsie réfractaire par la stimulation du nerf vague

Dans 30% des cas, l’épilepsie ne répond pas aux traitements. La stimulation du nerf vague (ou VNS) peut améliorer l'épilepsie réfractaire et le confort de vie des patients. Ce proj...

Soutenez-nous

Aidez-nous dans notre quête du
progrès et de l'innovation médical

Faire un don